Gildo Lazzari

Gildo Lazzari

Sa spécialité: Cyclisme sur route, Cyclisme, Triathlon

Expériences / Courses: Je les ai faites toutes, je suis guide cyclotouristique depuis 20 ans, l’un des premiers guides mais je ne les fais plus depuis des années car elles sont trop fatigantes

Km parcourus chaque année: 9.000 km

Langues parlées: Italien

  • Quelles qualités doit avoir un bon guide?
    Comprendre qui est en face de toi et ce qu’il s’attend de toi, en l’amusant.

    Que pensez-vous de Riccione Bike Hotels?
    L'idée est excellente, même l’organisation. Le consortium est très bien structuré. Les itinéraires, les guides et l’hospitalité sont top niveau.

    Quelles sont les choses que les cyclistes aiment de Riccione?
    Qui ne connaît pas Riccione reste sous le charme des itinéraires. Qui est déjà venu à Riccione aime l’hospitalité et l’accueil et tout ce qu’offre la Romagne.

    Comme guide cycliste, quel est votre style? Vous aimez donner le rythme ou vous adaptez aux capacités des autres touristes qui profitent de la Romagne et de ses paysages?
    Le guide doit rester à la tête du groupe, imposer la vitesse qui convient à tous et contrôler à la route.

    Voulez-vous nous raconter une sortie / itinéraire (en Romagne, ndr) que vous aimez particulièrement (qui ne soient pas ceux que nous proposons déjà)?
    Les itinéraires que nous avons sont exceptionnels, le Cippo, le Carpegna, l’itinéraire panoramique, par exemple. On s’adapte selon les clients et on essaie de créer l’itinéraire qui convient le mieux.

    Selon vous, quels sont les cyclistes les plus préparés? Et les plus sympathiques?
    On peut trouver en début de saison (mars-avril) des clients qui doivent faire un type de préparation athlétique, ils sont de ce fait plus entraînés, tandis qu’en mai et juin arrivent aussi des cyclistes qui veulent aller en vélo et découvrir la nature et les panoramas à un rythme plus lent.

    Avez-vous une anecdote, une histoire intéressante à raconter sur vos sorties avec les hôtes?
    Je me souviens d’une sortie avec un groupe de canadiens et 2 japonais. Ils se sont arrêtés à un certain moment devant un champ de figues et de jujubes et les deux filles m’ont demandé ce qu’étaient les jujubes. Cette sortie m’a permis de faire connaître les aspects typiques des lieux, de nous plonger dans les parfums et teintes de la Romagne. Et c’est l’un des objectifs d’un guide cyclotouristique.


×

×

×
J’autorise le Consortium Riccione Bike Hotels à traiter mes données personnelles conformément aux dispositions du décret-loi 196/2003. Politique en matière de confidentialité
J’autorise la publication de ma question et de la réponse sur Riccione Bike Hotels.
  • Pas de questions publiées