Verucchio

Commune de la province de Rimini, à 29 km de Riccione, Verucchio domine majestueux la basse vallée de la fleuve Marecchia. Au Pliocène supérieur (il y a 3 millions d’années environ) la Coulée de la Valmarecchia éleva, parmi les autres, le relief rocheux sur lequel Verucchio est accroché. Sur le sommet de ce pic, entre le XII et le XIV siècle, la famille des Malatesta élèva une de ses forteresses les plus hardies, justement connue comme “Rocca del Sasso” (Forteresse de la Pierre). Entre les origines géologiques de son territoire et le sommet de son histoire, Verucchio fut dans le premier âge du fer un des principaux centres de la civilisation de Villanova. Aujourd’hui on y garde, parmi les anciens murs médiévaux, un patrimoine architectural et des musées parmi les plus importants du territoire de Rimini.

La Rocca Malatestiana est le résultat de la superposition de différentes structures à un premier noyau remontant au XII siècle. Ici il nacquit le “Mastin Vecchio” Malatesta de Verucchio, rappelé par Dante dans la Commedia, le grand chef guelfe qui conquit Rimini en 1295. En vertu de cette naissance, Verucchio se dispute avec Pennabilli, premier siège d’une autre branche de la maison, le titre de Berceau des Malatesta.

Il se dispute par contre avec Gradara, Rimini, Pesaro, et d’autres plus petites localités, la triste attribution de théatre de la tragique histoire d’amour entre Paolo et Francesca. La forteresse, tombée dans les mains de Federico de Montefeltro par un habile stratagème en 1462, aujourd’hui peut être entièrement visitée et offre, de la terrasse sur le donjon, une des vues les plus belles, vastes et hautes sur la vallée.

Le Musée Civique Archéologique est placé dans le Monastère des Pères Augustins du XIII siècle et expose les extraordinaires pièces archéologiques retrouvées dans les centaines des tombes des nécropoles de Verucchio d’époque villanoviano-étrusque (datables entre le IX et le VII siècle avant Jésus-Christ). Incroyables les bijoux en or et ambre et le trône en bois marqueté. Imperdables: aux pieds du promontoire l’ancienne église paroissiale de S. Martino de l’an 994 et dans l’écart de Villa Verucchio le Couvent des Moines Mineurs Franciscains, avec le cyprès qui la légende veut planté par le Saint d’Assisi. “Verucchio Festival” et “Notti à la Rocca” animent l’été du beau bourg de Verucchio.