San Leo et Perticara

Si vous êtes en train de visiter la Romagne à vélo ou vous vous trouvez en vacance sur la côte adriatique, vous ne pouvez pas perdre l’occasion de visiter le merveilleux bourg médiéval de San Leo. Peut être moins connue par rapport à Saint Marin qui se trouve “en face”, San Leo n’est pas moins fascinante de l’ancienne “république de la liberté”, et il mérite plus qu’un tour.

Une excursion à San Leo vous donnera une journée très plaisante et pleine de histoire, culture, mystère et paysages merveilleux, avec un panorama sur l’arrière-pays de Rimini et le Montefeltro. L’entrée au bourg de San Leo, plutôt suggestif, donne à son visiteur des émotions particulières, en se présentant après une longue montée dans une roue “creusée” dans la roche avec un accès si étroit qui évoque tout son passé médiéval.

Si comme Saint Marin sur le Mont Titano, San Leo est roqué sur un éperon rocheux sur le quel son château au surplomb il domine sur la Vallée du Marecchia, à 583 mètres d’altitude et seulement à 36 km de Riccione. Avec l’entier bourg médiéval intact, San Leo a son attraction principale dans sa forteresse. Entièrement visitable et contourné par bistrots et restaurants, le château accueille une intéressante armurerie et les prisons célèbres de la forteresse dans lesquelles fut enfermé pour quatre ans, jusqu’à sa mort, l’alchimiste sicilien Giuseppe Balsamo, célèbre comme Comte de Cagliostro.

Dans le paysage charmant du Montefeltro et du Valmarecchia il se distingue aussi le bourg voisin de Perticara, roqué sur le Mont Aquilone, duquel sommet l’horizon il espace jusqu’à la mer. Ici histoire, culture, nature et gastronomie ils attirent le visiteur pendant toute l’année. Anciennement consacré au Dieu Apollon, le Mont Aquilone fut siège d’une installation préhistorique du néolithique découverte en 1960 pendant des travaux de reboisement. Perticara attire chaque année les “gourmands” à la Fête de la Polenta.