Montefiore Conca

Comme il suggère son nom, Montefiore Conca se dresse sur la vallée sillonnée par le fleuve homonyme qui caractérise la colline du Montefeltro, dans un territoire d’incomparable beauté entre Romagne et Marques. Entre les bourgs les plus beaux des collines italiennes, cette petite Commune en province de Rimini est caractérisé par un paysage qu’il le rend unique.

Quand il apparait à l’horizon, en effet, Montefiore Conca est “anticipé” par l’imposante Forteresse qui domine sur le centre habité. Témoignage de la Domination des Malatesta, cette forteresse gigantesque au profil carré est le symbole de la ville de Montefiore. Édifiée en 1350 environ, il resta sous la Domination des Malatesta pour plus de 100 ans avant de passer sous la domination des Guidi, Borgia, de la République Vénitienne, du Prince de Macédoine Constantin Commeno, qu’il mourut ici en 1530, des États Pontificaux et de la République Cisalpine.

Excellent comme lieu de destination pour un tour cycliste à la découverte de l’arrière-pays de notre cote, Montefiore Conca accueille ses visiteurs avec un paysage caractérisé par des collines riches d’oliviers et châtaigniers, vraie rareté pour territoire si près de la mer. De Riccione, Montefiore Conca se trouve en effet seulement à 20 kilomètres et il est aisément accessible le long des parcours à vélo de colline qu’ils la rendent une destination parfaite pour tous les cyclistes en vacances. Dans ce milieu naturel si intact, qu’il comprend même la zone protégée des Grottes d’Onferno, il grandit une faune riche de chevreuils, sangliers et hérissons.

Outre aux périodes dédiées aux fêtes de la châtaigne et de l’olive, Montefiore Conca offre pendant toute l’année une cuisine typique particulièrement gourmande, excellente même pour vous restaurer dans un arrêt dans votre tour en vélo. Des pièces préhistoriques, tombes originaires de l’âge du fer et des restes d’installations romaines, ils racontent de quelle façon l’homme a toujours apprécié, depuis longtemps, les caractéristiques particulières de ce lieu qu’il s’étend dès 480 mètres du Mont Auro jusqu’à la vallée de la fleuve Conca.