Coriano

Commune de la province de Rimini, à la frontière avec la République de San Marino, Coriano est un beau centre agricole de l’arrière-pays de la Romagna. Un ancien château de la seigneurie des Malatesta du XIV siècle, récemment restructuré et assaini, est ce qui reste d’un passé riche d’histoire et d’âpres luttes. La forteresse, soustraite aux Malatesta par les troupes des calottes dans le XVI siècle, fut offerte de Papa Clémente VII à la famille des Sassatelli d’Imola, dont on remarque encore aujourd’hui les armes sur l’arc d’entrée au château. Avec ses anciennes fondations et son fossé, retrouvés il y a peu d’années, “Villa Corliani” était le plus important de sept châteaux médiévaux qui s’élevaient sur le territoire de Coriano. Si les vestiges du passé vous fascinent, il vous sera facile de rejoindre les ruines des autres à Cerasolo, Passano, Mulazzano, Besanigo, Monte Tauro et Vecciano.

Si vous aimez par contre le contacte avec la nature, dans le territoire communal de Coriano s’étend le suggestif Parco fluviale du Marano: pour les pique-niques, pour les coups de pédale et pour les promenenades les plus belles, à pied ou à cheval, c’est le lieu idéal pour se plonger dans une flore séduisante, surprendre de petits mammifères dans le bois et de rares exemplaires de volatiles le long du cours du fleuve. Coriano fut complètement rasé au sol dans le Septembre de 1914 pendant la plus âpre bataille de défoncement de la Linea Gotica. Le cimetière de guerre anglais, à l’entrée du pays, avec ses 1940 croix rappelle à la postérité le sanglant épisode. Parmi les édifices religieux du centre historique, riche de suggestion c’est le couvent musée de la Bienheureuse Elisabetta Renzi.

Le paysage authentiquement paysan de la campagne autour de Coriano est parsemé de bourgs et de fermes dans les beaux terres.
Oliviers, blé et vignes sont les cultures les plus importantes. La citoyenneté invite les touristes à déguster les produits de sa terre dans le troisième et quatrième dimanche de Novembre, à l’occasion de la Foire de l’Olive. Goûter la bonne et saine cuisine de la Romagne vous est toujours possible chez beaucoup de petits restaurants et d’auberges et chez les agritourismes de Coriano et de ses fractions.